10% sur le Tango Tchai jusqu'à 12 fév 2024 avec le code promo : matechai 

Le chimarrao, la erva mate do Brazil

Le CHIMARRÃO, LA YERBA DU BRESIL

La tradition du maté ou erva mate  est tres vivante dans le sud du bresil
Le chimarrão est un maté très vert sans stationnement.
Les feuilles sont broyées jusqu’à l’obtention d’une poudre fine très verte qui vient accompagnée de quelques brindilles. Par sa couleur et densité le chimarrão ressemblent au thé matcha (thé en poudre du Japon).

Vertus : Ce maté est un bon allié dans votre hygiène alimentaire pour contrôler le poids. Il tonifie grâce à sa composition en matéine. Le maté aide à drainer. L’ingestion de plusieurs matés par jour peut avoir également des effets diurétiques.
Le maté chimarrão est la boisson du Sud du Brésil, elle fait partie de la culture des gaúchos heritée des populations indiennes « guaranies ».
Maté brésilien en vrac
Le maté en Amérique Latine est un produit consommé par tous.
chimarrao Sol à Sol étape 1 de préparation
Nous avons volontairement choisi de travailler ce type de matières afin que nos pots à maté puissent garder le goût et la mémoire de votre manière de consommer le maté. De plus et par souci écologique, ils sont également à long terme biodégradables.
1. Remplissez le pot à maté jusqu’au col (partie étroite de la calebasse) avec du maté chimarrão.
Fabriqués avec de l'Algarrobo Blanco, Prosopis Alba et contrôlés par le service argentin de la commercialisation des bois et essences locales (Flora y Fauna argentina), nos pots à maté sont conçus à partir de matières naturelles, à savoir du bois ou de la calebasse (courge).
2. Faîtes chauffer l’eau sans la faire bouillir (entre 70°C et 80°C) afin de préserver les arômes lors de l’infusion


3. A. Couvrez la calebasse avec un couvercle plat. Retournez-la en maintenant bien le couvercle en contact avec le bord de celle-ci. Secouez délicatement la calebasse renversée en diagonale.
B. Avec un couteau plat compressez le maté afin de bien délimiter l’espace de remplissage.
4. Remplissez l’espace vide avec de l’eau tiède. Couvrez le bout de la pipette avec un filtre en mousseline.
5. Insérez la pipette dans l’espace rempli d’eau en gardant votre pouce bien appuyé sur le bout de la pipette. Faire un quart de tour avec la pipette. Versez l’eau chaude autour de la pipette.

Comment reussir son  chimarrao ?

Pour réussir un bon chimarrão il faut d’abord avoir une bonne marque de maté, qui soit bien frais et très vert accompagné d’un peu de petites tiges pour éviter que le maté ne se compacte pas lors de la préparation.
Certains matés sont plus fumés, le chimarrão Sol à Sol est séché sans fumé.
Pour préserver toute la fraîcheur du chimarrão il est conseillé de le garder au frigo bien fermé après l’ouverture du sac.

Chimarrao o Cimarron, la culture du gaucho Au Brésil, ARGENTINE et Uruguay

Le mot chimarrão provient de l’espagnol du sud de l’Amérique Latine ; cimarrón. Le cimarrón est le bétail sauvage qui s’est reproduit en liberté dans les pampas au cours du XVIII et XIX dans tout le Cone Sud de l’Amérique Latine. Ce terme est traduit en portugais et devient chimarrão.
Un chien sauvage peut également être appelé chimarrão.
Le terme chimarrão designe au Brésil en général une boissons chaude maté, thé ou café amère. Dans le sud du Brésil chimarrão est uniquement un maté « erba mate » ou « yerba maté » puisque c’est la boisson la plus consommée.


Quelle est l’histoire du maté au Brésil ?

Le maté chimarrão se boit dans une grande cuia (pot à maté) avec une grande bomba (bombilla ou pipette). 

Elle est très liée à la culture du gaúcho … en brésilien l’accent est sur la lettre « u ». Le chimarrão est consommé dans une cuia (calebasse) avec une bomba (bombilla ou pipette). Il est aussi le symbole du partage, de l’accueil et de l’égalité entre les personnes qui le boivent. Le maté dans cette région est aussi symbole d’hospitalité et d’amitié gaúcha.
Le chimarrao, le maté brésilien de Sol à Sol

Maté et hospitalité au PARANá

cimarron ganado
L’histoire raconte que dans la région de Guaira (Etat de Paraná au Brésil dans la frontière avec le Paraguay, les guaranies qui consommaient le maté étaient reconnus par leur vitalité, force, gaité et hospitalité grâce à la consommation de maté. La consommation se serait étendue par la suite dans toute la région et les pays limitrophes.
Le naturaliste français Auguste de Saint Hilaire raconte après avoir visité la région de Rio Grande do Sul vers 1820 « L'utilisation de cette boisson est générale ici. Le maté se prend en se levant puis plusieurs fois par jour. La bouilloire est toujours sur le feu et dès qu'un étranger entre dans la maison, on lui offre du maté ».
© Copyright 2022  - Tous droits réservés
crossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram