THÉS DU JAPON

« La grande vogue de la tradition »

Les charmes subtils des thés japonais, entre modernité et tradition

Si les thés verts japonais connaissent un succès florissant, ce n’est pas par hasard.
Ces thés non oxydés possèdent des saveurs incomparables, déclinées dans une palette allant des notes marines aux notes fruitées, et ce d’autant plus s’ils sont issus d’une production biologique.

Les spécialités japonaises, réalisées avec des procédés uniques et innovants, ont tout pour plaire aux gourmets attentifs à leur bien-être !

Au Japon, c’est depuis des siècles que le thé vert constitue la boisson au goût du jour, consommée en toutes circonstances, des plus quotidiennes comme les repas aux plus exceptionnelles comme dans la cérémonie du thé. Il est le breuvage de l’ordinaire, remplaçant bien souvent l’eau, de l’accueil et du partage, et il est le breuvage rituel et symbolique qui donne accès à « la voie du thé », un art de vivre fondé sur l’harmonie, le respect, la pureté et la sérénité.

Quand boire le thé vert ? À chaque spécialité son moment !

Boire quotidiennement du thé vert est une source indéniable de plaisir bienfaisant
Trois tasses par jour représentent le mode de consommation habituel pour profiter pleinement des qualités du thé vert.

Pour vous permettre de savourer au mieux les différentes spécialités de thés verts japonais, voici les moments les plus adéquats pour les consommer :

· Le thé Sencha est un thé de journée, tonique et digeste. Il est idéal pour accompagner le petit déjeuner, le déjeuner et pour faire une pause thé jusque dans l’après-midi.
· Le thé Matcha, composé de feuilles entières finement broyées, est lui aussi un thé de jour. On peut également le consommer ponctuellement, deux à trois fois par semaine.
· Le thé Bancha, très désaltérant et faible en théine, peut être dégusté sans mesure quotidiennement, à tout moment, y compris le soir. Frais et digeste, il convient parfaitement aux repas et à l‘après-repas.
· Le thé Kukicha est l’un des plus légers des thés verts japonais. Il est ainsi très bien toléré et peut être bu le soir sans inconvénient, ce qui lui vaut d’être fort prisé par les amateurs de macrobiotique.
· Le thé Genmaicha est, au Japon, souvent consommé pendant les repas. Très digeste, il fait également un thé remarquable d’après- repas. Faible en théine, il sera bienvenu le soir.

Les interactions vibrantes de l’alimentation et de la spiritualité

0